Rapport de match

Saison Régulière Journée : 5 Météo : Clémente
Nains

Nains Descriptibles

(Nains - VAL 121)

2

Les Démons de Khorne

Lobotomy

(Les Démons de Khorne - VAL 113)

0

  • Public : 8000 fans
  • FAME : 0
  • Prélèvement : 0 PO
  • Gains : 50000 PO
  • Popularité : +1
  • Faute(s) commise(s) : 0
  • Sortie(s) du public : 0
  • Journalier(s) : 0
  • Dépenses Expo. : 0 PO

Coach : Ashrame

L’immersion est toujours un moment particulier. Vous vous lancez dans une nouvelle activité, vous avez l’euphorie de la découverte, la volonté d’enchainer les matchs, toujours plus, toujours plus rapide, le schéma un match toutes les deux semaines semble long, trop long. Puis la réalité s’impose, et vous vous rendez compte qu’1 match toutes les 2 semaines ça revient vite, très vite, que l’organisation est complexe, les adversaires relous et pas si sympathiques … et c’est souvent dans ces moments-là que la lassitude point et que vous vous détachez progressivement de votre activité !

Eh bien je dois dire qu’à la Lutèce vous n’avez pas ce genre de soucis ! Alors oui, 2 semaines ça vient et revient vite, très vite, mais vos adversaires sont variés et les conditions en perpétuelles évolutions. Après avoir testé la Waaagh, s’être tapé l’incruste chez un de mes adversaires, j’ai décidé de tester pour vous, oui pour vous, une soirée chez La Belle Mère qui Fume. Alors la BMQF c’est un petit restaurant. Petit par la taille, mais grand par sa cuisine, enfin si on en croit les commentaires de Google Map (toujours croire les commentaires de google map ! Comme c’est le proprio qui les rempli lui-même, ils ne peuvent qu’être bon ! ha bah oui hein, qui connait le mieux son restaurant que le propriétaire ? ). Mais la BMQF c’est surtout un lieu convivial dont le patron à la gentillesse de nous accueillir pour des multiplexes aux relents de tournois ! Vous y retrouvez tout ce qu’il faut : de nombreuses tables, des cris, des réactions en chaine, des spectateurs, de la bière … bon pas de petits plats par contre (comment ça on vient pour jouer ?), mais des rillettes (haaa), des chips, du pain… en gros tout ce qu’il faut pour passer une superbe soirée ! et je dois bien dire que jouer dans ces conditions, c’est Royal !

Alors si vous ne l’avez jamais expérimenté (bouhhhh !!!!) et que vous êtes des amoureux des jeux d’ambiances, du partage, de la convivialité, de la bonne vanne (et des moins bonnes… rapport au 9/10ème comprenne qui pourra), et de la bienveillance (des coachs pas des joueurs) je vous le conseil plus que vivement ! Je reprendrais les mots de Lepropre qui parle toujours juste (surement rapport à son pseudo), « Une année à la Lutèce sans jouer à la BMQF est une année perdue ! »

Ne voulant pas perdre une année de plus, j’ai donc accepté le rendez-vous de mon adversaire pour ce 5ème match à la BMQF ! J’arrive de bonne heure et m’installe dans une table un peu reculée, j’aime bien les tables un peu reculée. José arrive et se présente sous le nom de José. Etant un fin limier je ne fais pas le rapprochement directe entre José le prénom et José le coach ! Ils sont fourbes ces coachs à prendre le même pseudo que leur prénom… José aka Léguman aka pleindepseudosrigolos s’installe à une autre table … v’la les bras cassés qui vont jouer leur match sur deux tables différentes…

Après moultes rebondissements dignes des plus beaux épisodes de plus belle la vie (oui j’ai de fortes références culturelles) nous nous rendons compte de la méprise que nous mettrons sur le compte de José, comme les bières (A ce propos je ne t’ai même pas remercier pour la bière, quel rustre… ! merci vieux ! ) et nous nous installons !
Le rituel habituel commence, on discute, on se présente les équipes et je note une certaine confusion de la part de mon adversaire qui essaye de s’installer dans ma partie de terrain … étrange. Il tient ensuite des propos incohérents sur son équipe de gob… comme quoi il aurait marqué avec un spectateur, ou plutôt un hooligan …
J’hésite à lui dire qu’il joue avec des démons de Khorne, et que même s’il jouait avec des gobs il n’a pas encore marqué vu qu’on a pas encore commencé le match …
Enfin des broutilles pour des gens de bonnes volontés, mais bon je ne peux pas commencer le match par un constat aussi décevant. José m’explique qu’en fait c’est Léguman, même si en réalité c’est bien José et qu’il joue gob, démon, nurgle … dans la semaine. Je le sens perturbé, profondément, mais il a l’air sympathique ! Il m’explique ensuite qu’il a trouvé ses joueurs dans un asile pour frapadingues particulièrement dangereux ce qui, à mon sens, peut expliquer sa confusion. Evidemment je ne lui demande pas comment il a connu l’asile, ni comment il a fait pour les recruter… Je n’ai pas trop de doute, mais surtout je ne VEUX pas le savoir.
Ses joueurs ne sont pas peints et il ne me fait pas la blague sur Jean-Pierre (papin) ce qui le rend encore plus sympathique. Un peu frapadingue mais très sympa. A la réflexion je préfère dans ce sens, ou ces proportions. Vient le moment affreux des inducements, il a 80 000 pièce d’or et se dit qu’avoir une carte ça serait quand même génial, mais il n’a pas pris de carte. Je vois dans son regard que cela le préoccupe. Il demande à nos éminents collègues s’ils ont pris des cartes … mais personne n’en a pris. Ça le tracasse, il bougonne, redemande, et bougonne de plus en plus. Il répète en boucle que ce n’est pas normal… j’ai vraiment envie de lui dire qu’effectivement ce n’est pas normal, mais je ne suis pas sûr qu’on parle de la même chose, alors je me tais.
Il finit par choisir une babe, à contre c½ur, mais si le c½ur à des raisons que la raison ne connait pas, l’absence de carte ramène son c½ur à la raison (ou presque).

Je perds le Toss, mais je gagne le Fame ! bon bah voila quoi quand on a pas chance … on a pas de chance. Il choisit d’engager et je comprends qu’il veut me faire mal, très mal. Genre il applique la stratégie que je serine à mes joueurs depuis des semaines. Il place ses joueurs, et je transpire. Le Buveur de Sang est impressionnant, je l’entends presque murmurer « aaaammmmme », ou alors c’est José qui veut me faire peur… je ne sais pas trop mais je sens qu’il veut des âmes … Il envoie ses sbires en chercher !
Bon comme ils sont un peu deglingos au lieu d’aller pouiller le public ils veulent s’attaquer à mes nains. Le temps est au beau fixe, Mélo s’élance et botte la balle avec une précision (presque) chirurgicale.
Mes joueurs sont avertis, le match va être sanglant, et comme un homme averti en vaut deux et que mes joueurs sont des demis hommes (ou presque), si la transitivité est conservée un nain averti vaut un homme ce qui leur permet de se déplacer plus vite sur le coup d’envoi, ma défense devient (presque) parfaite et pourtant je n’ai pas diner (tagada tsoin tsoin).
Je place mes joueurs finement forçant mon adversaire à tenter, au mieux, un blockage un dé suivi d’un deux dés contre, car je ne sais pas si je vous l’avais dit mais la plupart de ses joueurs en plus d’être frappadingue sont frénétiques ce qui ne les rend clairement pas plus sympathiques. Je suis assez fier de moi et de mon placement. Avec deux relances et sans comp c’est compliqué de tenter des blocks … Mon gardeux devrait permettre de doucher ses velléités belliqueuses, mais c’était sans compter l’emprise démoniaque du Roi des Démons, dit l’affreux griffus blockeur Buveur de Sang et Collecteur d’Ame qui ordonne à ses Héraults de frapper. La cible de leur vilainie est … Broglio un nain valeureux mais un peu dur de la feuille. Le Hérault le frappe … le repousse et mon adversaire se rend compte, avec horreur, ou plutôt avec moi, que la deuxième frappe est à deux dés contre …
Je souris, mon adversaire aussi, ce qui m’inquiète … double pow … OUTCH … Broglio est interloqué ! Il se sent chose, il était là, une sorte de démon déglingo a essayé de le frapper et a finalement réussi… il est tombé et maintenant il se retrouve dans les mains du Buveur de Sang qui le regarde étrangement. Il essaye de s’agiter mais rien n’y fait. Il se sent léger, très léger, trop léger. S’en suit une discussion un peu particulière…
- Ton âme est à MOA HAHAHAHAHAH
- Hein ? Quoi ?
- TON AME …
- Oui ?
- EST A MOA ! HAHAAHAHAH
- HEIN § !!!!! C’est une blague ?
- Heu non …
- Vous avez volez mon âne ?
- Heuuu…

Le buveur est interloqué, il ne voit pas son ami solitaire tenter l’impossible : frapper à un puis deux dés contre un autre nain … mais cette fois c’est la guigne, et c’est le crâne qui sort entrainant un premier TO.
Je comprends, mais un peu tard, que les « patients » ne le sont pas (patient) et qu’ils ne connaissent pas la peur … Perdre un nain dès le premier tour (mort) sur un deux dés (pow powpush) contre passage d’armure (6+5) blessure (6+6) mort (6+8) n’a rien d’anodin ! Soit ça veut dire que la soirée va être longue, très longue, soit il a fait une LePropre, comprendre griller 100% de sa chance sur ses 3 premiers jets …

Un rapide coup d’½il à son placement me fait comprendre que je ne peux pas exploiter le TO pour aller chercher la balle, mais je peux molester une grande partie de ses joueurs. Je commence par viser le Hérault, il est venu porter un message, et bha on va lui répondre et comme souvent dans ces cas là j’envoie mon propre tueur (de troll) en espérant qu’il peut se diversifier. Déjà contre les gob, il n’a rien tué du tout … s’il ne fait pas un résultat contre les affreux démons je vais crier au scandale et à la publicité mensongère.
Jan Darc engage son adversaire et le frappe… KO, je réduis l’écart ! C’est bien, mais pas top. Il a frappé souvent, très souvent et reste toujours vierge (en terme de blessure j’entends, ou de pex). Je moleste encore trois joueurs pour leur montrer qu’on n’a pas peur, et je bloque l’aile droite le repoussant sur la gauche.
Eh OUAIS ! c’est qui l’patron ? On ne va pas s’laisser emmerder chez nous quand même !

Petite précision pour ceux qui voudrait comprendre : je rejoue la bataille des Thermopyles. Contre des adversaires plus grands et plus rapides le mieux c’est de les confiner dans un espace étroit et de leur marave la gueule a coup de batte ! Bon bah je n’ai pas de batte, mais si vous avez déjà vu le poing d’un nain, vous comprendrez pourquoi ce n’est pas si éloigné.
Alors oui j’en vois déjà certain sourire en criant : « hey le pignolo noob qui sait pas opti son équipe, sur 5 passages de niveau t’as même pas pris un chataigneux, LOSER ! ».
Alors c’est vrai que ma conception du jeu nain est un peu différente (rien qu’un peu) du jeu traditionnel qui se veut brutal, méchant, définitif. Bon bah nous tu vois mon grand on a décidé de jouer un autre jeu, on est des esthètes de la course chez les Nains Désirables, on aime s’organiser pour avancer dans une franche camaraderie et gagner sans jamais avoir à réduire drastiquement l’effectif adverse. Gagner par la stratégie plutôt que par la boucherie, c’est ça notre crédo !

On les coince donc sur le côté gauche, un des démons sanguinaires tente de s’infiltrer et se colle sur mon gardeux, à deux cases de la touche. C’est pour le moins audacieux… Le Buveur De Sang quant-à-lui refuse de bouger, il semble comme paralyser… perdu dans une conversation endiablée…
#suitedesaconversationimaginaire
- NON TON AME !
- Ah ouais, si c’est pas une blague pourquoi t’as rigolé ?
- JE N’AI PAS…
- Hein Hein ! Et t’aura pas le vieux Gontran !
- GONTRAN ?
- Ha non moi c’est Quiproquo !
- QUI EST GONTRAN ?
- Mon âne … tu voles un âne et tu sais même pas comment il s’appelle ?
- MAIS JE N’AI PAS… (to be continued)

Le positionnement de mon adversaire est audacieux. C’est le terme consacré. Il cherche à m’écarteler pour fragiliser mon centre et me transpercer… C’est bien, mais c’est dangereux !
On envoi le démon sanguinaire aux mains baladeuses communier avec le public (ko) pour reprendre l’avantage numérique (à défaut du reste) et on bouche les trous comme on peut (comprendre mal)
José en profite pour s’introduire entre mes joueurs mais colle une fois encore le pilier de sa cage sur un ¾ ! Le Buveur quant-à-lui est agité, mais du genre agité sur place …

- HA HA monsieur revient sur ce qu’il a dit !
- MAIS JE n’AI JAMAIS DIT QUE J’AVAIS VOLE TON ANE !
- Je ne suis pas convaincu !
- EST-CE QUE J’AI VRAIMENT LA TÊTE D’UN VOLEUR D’ÄNE PETIT NAIN ?
- Ouais ouais ouais mais ça veut rien dire Jack l’éventreur n’avait pas une tête d’éventreur
- MAIS PUISQUE JE TE DIS QUE …

Je peux faire quelque chose d’intéressant, si je ne m’emmêle pas je peux blitzer le porteur de balle à 1 dé, le repousser sur un gardeux et le frapper une deuxième fois en frénésie à deux dés. Le plan est simple, et comme vous l’savez j’aime les plans simples. Je demande à mes ¾ de se placer, mais Quiproquo bloque le passage…. Con de nain va !
Je ne peux plus frapper le porteur mais je peux bien le faire chier ! Il s’est enfermé dans une étaux et il ne tient qu’à moi de le resserrer (l’étaux).
S’en sortir est possible mais extrêmement couteux. Couteux en Joueurs, Couteux en risque à prendre, en un mot il a besoin de faire pas mal de chose avec des frénétiques AVANT de pouvoir jouer sereinement ! Mais tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse, son frénétique en chef se double rate sur le premier blocage : une aubaine que je ne peux pas laisser passer. José sait qu’il vient de perdre le match sur cette action. On récupère proprement la balle et on frappe. On espère qu’en les cognant on va les aider. Je sais c’est un peu particulier comme raisonnement, mais on est assez adepte de la persuasion percussive dans mon équipe. On s’est rendu compte que là ou une bonne série d’arguments « ne pas taper deux dés contre un nain », « ne pas jouer des solitaires 1 dé en première intention » ne parvenait pas toujours à convaincre, un bon coup dans la gueule avait beaucoup plus de résultat. Alors on frappe, on frappe, on frappe et on frappe. Les armures cèdent mais pas les joueurs qui restent sur le terrain.
On avance pour marquer et le Buveur lui reste impassible, comme perdu dans ses pensées.

- TUTUTUTU, j’ai pas l’impression que je puisse vous faire confiance
- MAIS TU VAS T’ARRETER OUI ?
- Déjà depuis quand on s’tutoie ? hein ? et surtout vous pourriez me lâchez
- NON JE VAIS T’ABSORBER !

Mais du genre vraiment perdu quoi … il rate deux blitz et refuse obstinément de bouger !
- SLURP ! VOILA HAHAAHAHAH
Avant de s’agacer menu ! mais rien ne pourra nous empêcher de marquer. Dans notre lutte intestine pour garder le contrôle nous perdons un joueur supplémentaire (ko) ce qui nous fragilise quand même un peu !
Tour 8 1-0 TD en contre, on est bien voire très bien. Je me prends même à rêver ! J’ai le rêve fou qu’on marque plus de deux TD dans ce match brisant la malédiction qui nous frappe depuis trop longtemps maintenant !

On revient sur l’astrogranit à 9 comme mon adversaire qui n’a que 2 retours sur 3 ko et surtout une expulsion !
C’est à ce moment précis qu’arrive Eddy ! Vous savez mon premier adversaire à la Lutèce ! C’est idiot mais ça me fait plaisir de le voir ! Il est en forme le bougre.
On reprend notre match et je sens José perturbé. Il regarde ses figurines et compulse frénétiquement sa feuille de match ! Je crois que je l’ai reperdu !
Il pratique une défense reculée. On le fixe au centre, le pousse à engager son buveur et tente un débordement : ça passe, rien ne semble pouvoir m’arrêter. Ni le Buveur de Sang qui digère mollement l’âme de mon joueur, ni les Hérault qui n’ont plus trop de messages a faire passer.
Je marque assez rapidement (tour 5) et me prépare à encaisser la contre attaque. Mon adversaire n’a plus vraiment de relance, je pourrais même dire plus du tout, ce qui est bien. Il semble pourtant encore préoccupé. Je l’entends marmonner « mais ou est ce qu’il est encore », je n’ose pas lui demander ce qu’il cherche.
Tour 6 il décide de continuer à me faire du mal . Il piétine, il frappe durement mes joueurs. Quand je lui demande s’il va essayer de marquer il me regarde comme si j’avais posé la question la plus étrange de la soirée. Sa réponse est lapidaire : « je ne peux pas, je n’ai plus de delta plane »
Je comprends que comme dans le joueur d’échec José est parti dans une autre partie avec ses gobs, qu’il n’est plus vraiment là !
Le score n’évoluera plus. 2-0 Score final ! Youpi ! j’ai gagné et enfin dans mon match ya plus de 2 td, argh ha non !
Je tourne la tête et José disparaît, un peu comme il était venu ! Avant de partir je double règle ma conso, parce que je suis gentil (et qu’il n’y avait plus de monnaie surtout !) et je m’en rentre chez moi le c½ur léger ! une chouette soirée

  • Public : 9000 fans
  • FAME : +1
  • Prélèvement : 0 PO
  • Gains : 50000 PO
  • Popularité : =
  • Faute(s) commise(s) : 0
  • Sortie(s) du public : 0
  • Journalier(s) : 3
  • Dépenses Expo. : 0 PO

Coach : José

Actions des joueurs
Nom Td Réu Sor Int JPV
#5 Méli (Coureur) 2 0 0 0 0
#4 Jan Darc (Tueur de troll) 0 0 0 0 1

Compétence(s) et caractéristiques :

  • Méli (#5 Coureur) gagne la compétence Blocage

Blessures et morts :

  • Pti Caleçon (#2 Blitzer) prend un match d'arrêt
  • Broglio (#9 Bloqueur) est décédé(e)

Achats

  • Achat de joueur : #11 - Pti Calciné - Bloqueur : 70.000 PO
Actions des joueurs
Nom Td Réu Sor Int JPV
#00 Journalier (Gladiateur Possédé) 0 0 0 0 0
#00 Journalier (Gladiateur Possédé) 0 0 0 0 0
#00 Journalier (Gladiateur Possédé) 0 0 0 0 0
#3 Patient 003 (Héraut de Khorne) 0 0 1 0 0
#8 Patient 008 (Gladiateur Possédé) 0 0 0 0 1

Primes de Matchs

Cette équipe a bénéficié de :

  • 1 tonneau(x) de Bloodweiser ®© avec hôtesse(s)

Compétence(s) et caractéristiques :

  • Patient 008 (#8 Gladiateur Possédé) gagne la compétence Blocage

Achats

  • Achat de joueur : #4 - Patient 004 - Démon Sanguinaire : 80.000 PO
Match saisi par : Lepropre.
Le Saviez-Vous ?

"Il y avait quelque chose de Blanchard sur le terrain ce soir" C'est en ces termes élogieux que le coach Pedro a commenté le match réalisé par Mamadou Moon à l'issue du premier tour de la chocolate cup qui a opposé les Agressions Caractérisées au Havena's Dodgers de Phanos lors de la saison 2008-2009. En effet, survitaminé par l'humiliant souvenir de la défaite lors de la même compétition 3 ans auparavant, Mamadou Moon avait prévenu qu'il ferait ce cette soirée un enfer pour Gobelin. Il a tenu parole avec 2 morts et 3 BG à lui seul face à des gobs terrorisés. Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il pensait du record presque atteint de Blanchard avec 6 sorties dans le même match il a répondu : "J'ai un grand respect pour cet esthète du jeu et simplement m'approcher de son record est un véritable honneur". Mamadou a eu d'ailleurs les yeux plein de larmes lorsque Pedro est venu lui donner les corps sans vie de ses deux malheureuses victimes en le félicitant...C'est tout de même beau le blood bowl.

Fausse Pub

© Lutèce Cup 2005
Ce site est indépendant de Games Workshop [en] et n'a aucun but commercial.